NOTES

  • S vous avez choisi Majorque pour vos vacances, vous ne le regretterez pas. Notre principal conseil est de ne pas vous limiter à la zone de votre hôtel, au risque de passer à côté de nombreuses attractions de l’île

    1.- La Cathédrale : La Cathédrale de Majorque ou La Seu est située en plein centre historique de Palma et sur les rivages de sa baie. Cette situation privilégiée contribue à  faire ressortir sa majestuosité.

    Les origines de ce bâtiment de 6600 m2 remontent au XIVème lorsque Jaime I, à la suite de la conquête de Majorque en 1229 alors aux mains des musulmans, ordonna sa construction en lieu et place de la grande mosquée de Medina Mayurca pour en faire un temple de culte chrétien consacré à la Vierge Marie.

    Sa construction a duré deux siècles et demi. Elle a été l’objet de rénovations continues et d’adaptations et aujourd’hui encore elle est au cœur d’un processus permanent d’actualisation. Par conséquence, la cathédrale a incorporé au fil des années les styles des différentes époques : gothique, Renaissance, baroque, néoclassique, moderniste et contemporain. Le résultat est un ensemble d’une beauté et d’une harmonie difficilement égalables.A côté de la Cathédrale se trouve le Palais Royal de la Almudaina.

    2.- Palma: C’est la capitale de l’île et de tout l’archipel baléare composé des îles de Majorque, Minorque, Cabrera, Ibiza et Formentera. Les romains ont fondé cette ville en 123 avant J.C après l’avoir conquise; selon certains, son nom serait une référence à la victoire symbolisée par la paume (palma en espagnol) de la main. C’est une erreur plutôt commune de nommer toute l’île Palma de Majorque, cependant, cette formule fait référence uniquement à sa capitale, la forme la plus correcte étant Palma (sans “de Majorque”). C’est une très belle ville qui mélange une partie ancienne à la valeur historique et culturelle importante avec des bâtiments plus modernes puisque, grâce au tourisme, Palma est une ville très cosmopolite. Nous vous conseillons d’y consacrer au moins une journée, cela sera insuffisant pour découvrir toute la ville mais vous permettra de vous faire une idée si vous ne disposez pas de plus de temps.

    Notre parcours conseillé : Laissez votre voiture au parking de S´Hort del rei (aux pieds de la Cathédrale. Depuis l’aéroport vous y arriverez en longeant la mer, avant d’arriver à la Promenade Maritime). En montant par la rue Conquistador vous arriverez à la Place de Cort où se trouve la Mairie. A côté de cette place se trouve la Place Santa Eulalia par laquelle vous arriverez à la Rue Morey où vous pourrez apprécier quelques unes des plus belles maisons seigneuriales et des plus beaux patios de la ville. Au fond de la Rue Morey vous trouverez la Cathédrale. En passant par les bains arabes, vous pourrez à partir de ce point vous laisser emporter par les rues étroites qui forment le centre historique de la ville avant de revenir sur la Place Santa Eulalia pour vous enfoncer dans la rue rue Colón pour arriver à la Plaza Mayor. Sur la Plaza Mayor vous prendrez les escaliers qui descendent en direction des Ramblas (promenade piétonne remplie e stands de fleurs) que vous traverserez, laissant derrière vous la Plaza Mayor. Au bout des Ramblas, sur la gauche, vous prendrez la rue San Jaime  (si vous êtes observateur vous pourrez apprécier un ancien four typique de Majorque au coin de la rue) en direction de la Place del Rey Juan Carlos I et du Paseo del Borne (en arrivant de la rue San Jaime, sur la droite de la Place del Rey Juan Carlos I se trouve la rue Jaime III, une des zones commerciales les plus importantes de la ville avec le Paseo del Borne). En traversant le Paseo del Borne vous arriverez sur la Place de la Reina et l’Avenue Antoni Maura. C’est ici que vous avez laissé votre voiture. Avant de mettre fin à cette promenade, nous vous recommandons de tourner à droite et d’aller faire un tour à la Lonja, l’ancien marché aux poissons à l’architecture gothique. Il est entouré de bars et des restaurants, ce qui en fait un lieu idéal pour manger quelque chose à tout moment de la journée.

    Il existe bien d’autres endroits intéressants dans la ville comme le marché del Olivar (fruits, légumes, viande et poisson principalement) ou le Château de Bellver (il domine la Promenade Maritime) : c’est le seul château circulaire d’Europe.

    3.- Valldemossa et Deià: Selon nous, vous ne pouvez pas ne pas visiter la Serra de Tramuntana (déclarée patrimoine mondial par l’Unesco en 2010), sierra qui doit son nom à sa situation puisqu’elle se trouve dans la partie nord-ouest  de l’île et la protège des vents froids du nord (la tramontane). Nous vous conseillons de visiter deux villages qui, grâce à leur proximité, sont parfaits pour y consacrer une journée de vos vacances : Valldemossa et Deià sont deux villages riches en sources naturelles et entourés d’une végétation abondante et luxuriante qui transmettent une tranquillité extraordinaire. Leurs étroites rues en pierre leur confèrent un charme très spécial.

    A Valldemossa vous pouvez visiter le Monastère de La Cartuja qui tient ses origines du Palais que le roi Jaime ll de Majorque a fait construire au début du XIVème siècle pour que son fils Sancho puisse y soulager son asthme. Une fois la dynastie majorquine terminée, le Palais est tombé en désuétude et a été cédé aux moines pour le transformer en Chartreuse. Les moines chartreux ont occupé La Cartuja pendant plus de 4 siècles, jusqu’en 1834, année pendant laquelle ils ont été obligés de la déloger suite à de son rachat par un investisseur privé. En 1838, Chopin accompagné de Georges Sand ont réalisé un voyage à Majorque et ont loué une cellule du monastère dans laquelle Chopin a composé de nombreuses œuvres et où Sand a écrit le fameux livre "Un hiver à Majorque" dans lequel elle critiquait les us et coutumes des habitants de l’île. Le lieu a également accueilli d’autres personnages célèbres comme Rubén Darío, Melchor Gaspar de Jovellanos, Santiago Rusiñol ou encore l’archiduc d’Autriche Lluís Salvador,  entre autres.

    Les célèbres coques de pommes de terre (dessert typique des lieux) sont idéales pour accompagner une glace en été ou un chocolat chaud en hiver. Vous les trouverez dans tous les cafés et boulangeries.

    Sur le chemin de Deià vous pourrez également visiter l’Ermitage de Valldemossa dans lequel une petite communauté d’ermites majorquins consacrent leurs vies à la prière et à la pénitence.

    Deià vous ne pouvez pas passer à côté son port pittoresque et, si vous êtes partants pour une demi-heure de marche, vous pourrez aller vous baigner dans une Crique isolée mais très fréquentée, en particulier en juillet et en août.

    Si vous avez aimé la visite, nous vous conseillons de découvrir un autre village de la Serra : Estellencs.

    4.- Soller et Puerto de Soller : Une promenade dans le village et son port est une expérience fascinante. Avec ses 13000 habitants, Sóller est le centre commercial et culturel de la Sierra de Tramuntana, ainsi qu’un point de départ pour diverses routes de randonnée en montagne, sur la côte ou dans la magnifique "vallée des orangers". La place centrale avec son imposante église, ses arbres, ses cafés en plein-air et les montagnes en toile de fond est une des plus belles de l’île. Entourée de rues étroites qui abritent de nombreux magasins, des maisons traditionnelles et l’ancienne gare, c’est le principal point de rencontre des résidents et des visiteurs, en particulier les jours de marché (le samedi). Au port, en plus de profiter du paysage et de l’ambiance, vous pourrez vous baigner ou prendre le bateau en direction de Torrent de Pareis.

    Nous vous recommandons de prendre le train qui réalise le trajet entre Palma et Soller (inauguré en 1912). Una expérience unique qui ne vous laissera pas indifférents. La durée du trajet est d’environ 55 minutes. Bien qu’il soit possible de la prendre à des arrêts plus proches de Soller, il est préférable de le prendre à Palma, en particulier en haute saison (juillet et août), si vous voulez vous assurer une place assise. Le voyage vous semblera bien plus agréable confortablement assis !

    Si vous décidez de faire le trajet en voiture, vous  devrez passer par le seul tunnel payant de l’île, même s’il est préférable de prendre la route alternative. Enfin, nous vous recommandons de goûter les produits typiques des lieux : les crevettes, les oranges et l’huile d’olive. Si vous avez des envies d’encore, n’hésitez pas à découvrir un autre petit village à proximité : Fornalutx

    5.-Pollença et Formentor: Une autre excursion recommandée pour une journée entière est la visite de Pollença et du cap Formentor situés dans la zone nord de l’île. Les principaux attraits de Pollença sont sa baie et la diversité de ses paysages. Le port de Pollença est un port de pêche peuplé de terrasses et de bars qui marquent l’ambiance des lieux. S’assoir à l’une des tables et boire un verre en contemplant les montagnes et la mer est un véritable luxe. Le cap Formentor est composé de hautes falaises qui plongent dans la Méditerranée, créant ainsi un paysage impressionnant. Le trajet n’est pas long (19 kilomètres depuis le port de Pollença) mais il est étroit et jonché de nombreux virages, il est donc recommandé de le faire à une vitesse réduite, en particulier si c’est la première fois que vous l’emprunter. En règle générale il faut compter 45 minutes, sauf en haute saison lorsque se forment des bouchons à cause de la grande quantité de véhicules qui circulent et s’arrêtent fréquemment. Après la visite du cap Formentor, il est indispensable de vous baigner sur sa plage (Plage Formentor)

    A noter : la fête des Maures et des Chrétiens qui se célèbre le 2 août et à laquelle participent tous les habitants du village.

    6.- Alcudia : A proximité de Pollença se trouve le village d’Alcudia, un lieu de grande valeur historique et culturelle puisque c’est ici que se trouvent les restes de la ville romaine de Pollentia  (ancien non d’Alcudia qu’il ne faut pas confondre avec Pollença) ainsi que deux enceintes fortifiée, une du Moyen-âge et une de la Renaissance. Vous trouverez également des plages pour tous les goûts : des petites, des grandes, de sable, de galets, etc. ainsi que le Parc Naturel de S´Albufera que vous pourrez visiter gratuitement (en le sollicitant à l’avance). Nous conseillons de réaliser cette visite tôt dans la journée puisqu’en fin d’après midi les moustiques pourraient vous gâcher la belle expérience.

    7.- Villages de pêcheurs : En plus des villages déjà mentionnés (Deià, Puerto Pollensa, etc.) vous pourrez également découvrir Cala Figuera à Santany (ne pas confondre avec la plage de Cala Figuera à Pollença). C’est un village pittoresque qui conserve les anciennes maisons de pêcheurs.

    8.- Plages : A Majorque il y a 207 plages dont 158 de sable, 13 de graviers, 21 plages de pierre et 15 plages de galets (pierres rondes qui sont le résultat de l’érosion marine). Il est difficile d’en conseiller une plutôt qu’une autre, tout dépend des goûts de chacun. Ce que nous pouvons vous dire c’est qu’il y a des plages pour tous les goûts : de longues plages de sable fin et des criques isolées auxquelles vous arriverez après une promenade à pied ou en bateau.   

    9.-Gastronomie : Voici quelques uns des plats les plus typiques de la gastronomie majorquine :

    Friture : Il existe plusieurs variantes. C’est un mélange de légumes, de pommes de terre, d’épices et de viande et de poisson, le tout frit dans l’huile. Nous aimons particulièrement la façon dont ce plat se prépare dans le village de Sineu, où tous les ingrédients sont coupés en petits bouts. De plus, ce village situé au cœur de l’île accueille un petit marché le mercredi matin où vous pourrez y acheter des produits typiques du terroir élaborés de façon artisanale comme la  soubressade, par exemple. Les habitants de l’île propriétaires d’épiceries sont nombreux à se rendre à ce marché éloigné pour approvisionner leurs magasins. Avertissement : la friture de viande comprend normalement du foie ou du sang cuit. Bien que cela lui donne une saveur extraordinaire, nous comprenons que certains puissent se sentir choqués.

    Soupes : Deux variantes : les soupes d’été et les soupes d’hiver. Ce qui les différencie c’est qu’elles sont élaborées avec les légumes de saison. Elles sont servies avec des tranches de pain dur coupées très fines et aussi avec un œuf poché. Délicieuses !

    Coques : Il existe également plusieurs variantes, les plus connues sont de légumes et de trampó. C’est une sorte de pâte à pizza avec des légumes par dessus. Elles sont normalement vendues à la coupe dans toutes les boulangeries, ce qui en fait une bonne option pour grignoter quelque chose dans la matinée ou l’après-midi.

    Charcuterie de porc (soubressade, camaiot et saucisse) : Elaborées dans les traditionnels matances (tue-cochon), toutes les parties de l’animal sont utilisées. Les produits les plus appréciés sont la soubressade (une pâte couleur tuile pour étaler sur du pain), le camaiot (charcuterie découpée dans les loches) et la longaniza (saucisse), semblable à la soubressade mais moins sèche. Vous ne pouvez pas quitter l’île sans goûter à ces spécialités. Possibilité d’en acheter sous vide pour emporter. 

    Ensaimada : le dessert typique de Majorque le plus célèbre et dont l’origine est très discutée. L’ingrédient principal de la pâte est le saim ou graisse de cochon. Avec pâte on fait un cercle en forme de spirale qui lui donne sa forme caractéristique. Elle peut se présenter  llisa (sans garniture) ou fourrée (au chocolat, avec des cheveux d’ange ou de la crème). Si vous voulez en rapporter chez vous, plusieurs lieux les servent avec des emballages conçus pour les voyages.

    Tumbet : Plat de saison composé d’aubergines, de pommes de terre, de poivrons et de sauce tomate. Un délice.

    Trampó : Plat de saison d’une grande simplicité et pourtant très apprécié des habitants de l’île. Il s’agit d’une simple salade de tomates, d’oignons, de poivrons blancs avec dus el et de l’huile d’olives. Le secret réside dans la qualité des ingrédients, en particulier les tomates et l’huile d’olives. Manger un bon trampó élaboré avec des ingrédients de qualité est un vrai délice.

    Il existe bien d’autres plats sucrés et salés, la cuisine majorquine étant très variée : échine de porc au chou,crespells (gâteaux de Pâques), coque d’abricots, aubergines farcies, empanadas et cocarrois (durant la Semaine Sainte), etc.

    Comme sur toute la côte espagnole, vous trouverez bien sûr de très bonnes options pour manger du poisson et du riz. Autres marchés populaires : Santa María ou Felanitx (le dimanche). Comme boisson, des liqueurs aux herbes douces, semi-douces ou sèches. Ces alcools sont forts et plaisent en général aux palais habitués. Nous vous conseillons les semi-douces avec un peu de glace.

    10.- Achats :

    Une fois de plus, nous devons remercier le tourisme grâce auquel Majorque n’a rien à envier aux grandes villes en ce qui concerne les magasins ou les centres commerciaux. Nombreuses sont les grandes firmes qui ont ouvert des établissements sur l’île et qui profitent de la quantité continue de visiteurs tout au long de l’année. A Palma, la capitale, les trois principales zones commerciales sont : Les Avenues, Centre Commercial Porto Pi (au bout de la Promenade Maritime) et l’Avenue Jaime III, cette dernière étant notre préférée de par son emplacement mais également son mélange de magasins de grandes firmes et de boutiques plus populaires et accessibles. Vous pourrez également faire vos achats dans d’autres coins de l’île comme à Alcudia, Pollença ou Sóller, des villages qui possèdent des magasins intéressants et exclusifs.

    Si en marge de profiter de votre visite pour faire du shopping vous désirez faire l’acquisition de produits typiques, vous trouverez un grand choix d’artisanat : articles en cuir (Inca), articles en osier ou llatra (Son Servera), verre soufflé (possibilité de visiter plusieurs usines pour découvrir le procédé de fabrication) ainsi que des articles textiles (en particulier des nappes).i

  • . Notre liste des 10 choses à voir ou faire :

  •